Microalgues : Des poten­tiels nutri­tion­nels à exploi­ter

  • À l’horizon des années 2050, on sera 10 mil­liards d’individus sur Terre. Le pre­mier défi à sur­mon­ter sera de four­nir à tous des quan­ti­tés suf­fi­santes d’aliments sûrs et sains, tout en impac­tant le moins pos­sible l’environnement, en effet, les pro­duc­tions ali­men­taire devront être, en paral­lèle, aug­men­tées. Or les dis­po­ni­bi­li­tés des sols culti­vables, des éner­gies et des eaux d’irrigation sont limi­tées.

I) Les défis à sur­mon­ter 

  • L’usage des microalgues peut contri­buer à sur­mon­ter ce défi d’une ali­men­ta­tion durable pour tous et aus­si trou­ver des appli­ca­tions dans l’alimentation ani­male, l’énergie ou encore l’innovation des pro­duits cos­mé­tiques et phar­ma­ceu­tiques. Alors même que la demande mon­diale en pro­téines s’accélère et, qu’en paral­lèle, les ten­dances végé­ta­riennes orientent la popu­la­tion à réduire leur consom­ma­tion de viande, les nou­veaux sub­sti­tuant : insectes, légu­mi­neuses, ou micro-algues devraient per­mettre de diver­si­fier le sour­cing en pro­téines.
  • La culture des microalgues, peut en effet four­nir des bio­masse en quan­ti­tés impor­tantes (les ren­de­ments peuvent être jusqu’à 20 fois supé­rieurs à ceux du blé, du maïs), et ain­si une pro­duc­ti­vi­té bien supé­rieure aux plantes ter­restres, notam­ment grâce à leur cycle repro­duc­tif plus court. Contrairement aux plantes ter­restres, les microalgues n’ont pas besoin de terres arables pour être culti­vées.

II) Propriétés nutri­tion­nelles

  • Les micro-algues sont des types de microor­ga­nisme aqua­tique uni­cel­lu­laire, pos­sé­dant des chlo­ro­plastes, ce qui leur per­met de faire de la pho­to­syn­thèse, de ce fait elles pro­duisent envi­ron la moi­tié de l’oxygène de l’air et uti­lisent simul­ta­né­ment le dioxyde de car­bone pré­sent. Déjà bien pré­sentes dans notre vie quo­ti­dienne (cos­mé­tiques, com­plé­ments ali­men­taires, colo­rants…), les microalgues offrent un poten­tiel de déve­lop­pe­ment dans de nom­breux domaines indus­triels et dans sur­tout dans le dom­qine d’agroalimentaire
      • Réserve de lipides essen­tiels comme l’acide gam­ma-lino­léiques, des acides gras satu­rés et poly­in­sa­tu­rés, comme les omé­ga-3, que l’on retrouve dans la Chlorelle, ce qui fait d’elle un allié détox, en effet les omé­ga-3 pré­sents dans l’huile de pois­son sont issus de la consom­ma­tion directe des ces microalgues par ces der­niers, ou encore les omé­ga-6 avec des appli­ca­tions dans le domaine de la nutrition/​santé (com­plé­ments nutri­tion­nels en sub­sti­tu­tion aux huiles de pois­sons). En fonc­tion des pro­cé­dés uti­li­sés, tout ou une par­tie de ces lipides peut être conver­ti en car­bu­rants (bio­die­sel), qui pré­sentent un inté­rêt éner­gé­tique.
      • Certaines espèces, telle que la Spiruline, pré­sentent une teneur éle­vée en pro­téines, en effet cette der­nière est com­po­sée de 50 à 65% de pro­téines, les ren­dant par­ti­cu­liè­re­ment attrac­tives pour l’alimentation humaine ou ani­male, d’ailleurs leur teneur éle­vée en pro­téines leur per­met de faire par­mi les sources de pro­téines à fort poten­tiel pour assu­rer la crois­sance des ani­maux, tels que les pois­sons, crus­ta­cés… De plus leur culture, néces­si­tant peu d’espace, s’inscrit posi­ti­ve­ment dans une réduc­tion de la com­pé­ti­tion pour l’utilisation des res­sources agri­coles entre l’alimentation humaine et l’alimentation ani­male.
      • Les vita­mines et oli­go-élé­ments, qua­si­ment toutes les vita­mines essen­tielles et les oli­go-élé­ments (fer, magné­sium, cal­cium…) se retrouvent chez les microalgues, en plus ou moins grande quan­ti­té en fonc­tion de l’espèce. Ces vita­mines, tout comme cer­tains miné­raux aug­mentent la qua­li­té nutri­tion­nelle des microalgues. 
      • Ayant éga­le­ment des pro­prié­tés thé­ra­peu­tiques (anti­vi­rale, immu­no­sti­mu­lant…) par exemple la spi­ru­line, qui pos­sède des carac­té­ris­tiques héma­to­pro­tec­trices, anti-inflam­ma­toire et autres, grâce à la pré­sence de bêta-glu­canes dans la spi­ru­line, et sti­mule ain­si le sys­tème immu­ni­taire en accen­tuant les défenses de l’organisme à aug­men­ter les lym­pho­cytes et les macro­phages.
  • En conclu­sion, depuis quelques années, les micro-algues a un fort inté­rêt en san­té humaine du fait de leur com­po­si­tion riche en molé­cules nutri­tion­nels et à acti­vi­tés pro­tec­trices pour l’organisme : acti­vi­tés anti­oxy­dante, anti­mi­cro­bienne… Avec l’évolution rapide de la recherche en nutri­tion, nous sommes en mesure de pro­po­ser des ingré­dients natu­rels pour des appli­ca­tions variées afin d’améliorer la richesse nutri­tion­nelle de nos pro­duits finis. Ainsi, l’alimentation à base de microalgues est une réelle réso­lu­tion pour les années à venir. Solution plus natu­relle pour se nour­rir, effet de mode, pro­duit de luxe pour d’autres, nou­veaux mar­chés pour les indus­triels, telles sont les ques­tions que l’on se pose de nos jours pour les années à venir. Toutefois, il faut être pru­dent avec ces der­niers, qui peuvent être à l’origine de divers symp­tômes comme des troubles gas­tro-intes­ti­naux ou des maux de tête, notam­ment lorsque les dosages de départ sont trop éle­vés.

Sitographes :

- http://​www​.ademe​.fr/​s​i​t​e​s​/​d​e​f​a​u​l​t​/​f​i​l​e​s​/​a​s​s​e​t​s​/​d​o​c​u​m​e​n​t​s​/​p​o​t​e​n​t​i​e​l​-​a​l​g​a​l​-​e​n​-​f​r​a​n​c​e​-​r​a​p​p​o​r​t​-​2014​_​m​a​j​2015​_​p​d​f​.​pdf

http://​www​.les​so​nia​.com/​i​n​d​e​x​.​p​h​p​?​r​u​b​=​n​u​t​r​a​c​e​u​t​i​que

http://​www​.the​ma​vi​sion​.fr/​j​c​m​s​/​r​w​_​464790​/​l​e​s​-​m​i​c​r​o​-​a​l​g​u​e​s​-​p​o​t​e​n​t​i​e​l​s​-​a​l​i​m​e​n​t​-​s​a​n​t​e​-​d​u​-​f​u​t​u​r​-​s​-​i​n​s​t​a​l​l​e​n​t​-​p​e​t​i​t​-​a​-​p​e​t​i​t​-​d​a​n​s​-​l​e​s​-​l​i​n​e​a​i​res

https://​www​.mr​-plantes​.com/​2014​/​01​/​s​p​i​r​u​l​i​n​e​-​m​i​c​r​o​a​l​g​u​e​-​q​u​i​-​v​o​u​s​-​v​e​u​t​-​d​u​-​b​i​en/

https://​www​.aqua​por​tail​.com/​d​e​f​i​n​i​t​i​o​n​-​1500​-​m​i​c​r​o​a​l​g​u​e​.​h​tml

https://​www​.pas​se​port​sante​.net/​f​r​/​S​o​l​u​t​i​o​n​s​/​P​l​a​n​t​e​s​S​u​p​p​l​e​m​e​n​t​s​/​F​i​c​h​e​.​a​s​p​x​?​d​o​c​=​s​p​i​r​u​l​i​n​e​_ps

https://​www​.conso​globe​.com/​s​p​i​r​u​l​i​n​e​-​a​l​g​u​e​-​100​-​b​i​e​n​f​a​i​t​s​-​3079​-cg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *