IPA

Le CMI, Cursus Master en Ingénierie, « Ingénierie de la Production Alimentaire » va vous per­mettre d’ac­cé­der au mar­ché de l’emploi dans les métiers d’in­gé­nieur spé­cia­liste inno­vant en chi­mie dans les domaines des ingré­dients ali­men­taires (addi­tifs, huiles essen­tielles, arômes, anti­oxy­dants, colo­rants, etc) mais éga­le­ment en génie des pro­cé­dés, fai­sant appel à des notions de phy­sique, tels que les phé­no­mènes de trans­fert ou les opé­ra­tions uni­taires (séchage, congé­la­tion, extrac­tion dis­til­la­tion, éva­po­ra­tion). Pour ren­for­cer les connais­sances en termes de qua­li­té, sécu­ri­té et conser­va­tion ali­men­taire, plu­sieurs grandes notions de bio­lo­gie sont abor­dées : micro­bio­lo­gie et bio­lo­gie molé­cu­laire, bio­lo­gie et phy­sio­lo­gie du végé­tal, bio­lo­gie et phy­sio­lo­gie ani­male.

Le CMI Production Alimentaire s’a­dosse et com­plète la licence de Chimie puis le mas­ter Agrosciences : Produits de la Consomation ali­men­taire de l’u­ni­ver­si­té d’Avignon et des Pays de Vaucluse. Il apporte aux étu­diants des connais­sances sur le choix des pro­cé­dés de trans­for­ma­tion des pro­duits, la maî­trise des tech­niques modernes d’a­na­lyse des ali­ments, l’hy­giène et la sécu­ri­té, la qua­li­té et l’en­vi­ron­ne­ment, et l’in­no­va­tion du pro­duit au pro­cé­dé.

Ce cur­sus vous confère pro­gres­si­ve­ment, l’ex­per­tise concep­tuelle et appli­ca­tive dans le sec­teur et il vous per­met d’ac­qué­rir les connais­sances des dis­ci­plines connexes néces­saires aux métiers de l’in­gé­nieur comme une for­ma­tion en sciences humaines et sociales mais aus­si une ouver­ture socio éco­no­mique et cultu­relle.

Une inté­gra­tion recherche per­met aux étu­diants de s’in­sé­rer au sein d’é­quipes de recherche dès le L2. Cette acti­vi­té implique l’en­semble des labo­ra­toires de recherche en Chimie de l’u­ni­ver­si­té d’Avignon, et en par­ti­cu­lier au sein de l’u­ni­té de recherche par­te­naire Sécurité et Qualité des Produits d’Origine Végétales, uni­té mixte de recherche entre l’u­ni­ver­si­té d’Avignon et l’INRA.

Les commentaires sont clos.