Golden rice : un riz peut sau­ver la vie d’1M d’enfant

la vita­mine A pour tout le monde

Vous avez déjà enten­du par­ler du gol­den riz, c’est un riz qui à été géné­ti­que­ment modi­fier pour qu’il devient plus riche en vita­mine A, dans la graine cela a des­ti­na­tion les pays sous déve­loppes dons le riz fait par­tie de la nour­ri­ture prin­ci­pale, et qui souffrent d’une grande défi­cience envers cette vita­mine

la vita­mine A

Réellement la vita­mine A fait par­tie des ali­ments impor­tant de l’humain, c’est une sub­stance qui donne une cou­leur orange aux végé­taux et ani­maux, dans quelque ani­maux uti­lisent comme quoi ils sont en bonne san­té ; par exemple des oiseau qui montres des par­ties orange ou jaune de leurs corps aux femelle his­toire de les attires ; retour­nons vers l’humain, au début du XXIe siècle, on estime que 124 mil­lions de per­sonnes, dans 118 pays en Afrique et en Asie du Sud-Est, sont affec­tés par une CVA.

La CVA est res­pon­sable chaque année de un à deux mil­lions de morts, de 500 000 cas de céci­té irré­ver­sible et de mil­lions de cas de xéroph­tal­mie (une perte plus ou moins com­plète de la vision et encore plus).

pour­quoi le riz 

Certainement pour les pays en déve­lop­pe­ment, le riz repré­sente envi­ron 27 % de l’apport éner­gé­tique et jusqu’à 60 % pour plus de 2 mil­liards d’Asiatiques. Sa valeur calo­rique est équi­va­lente à celle du blé

Le riz com­plet est une source de vita­mines B1 (thia­mine) et B2, impor­tantes pour le sys­tème ner­veux. Une carence en vita­mine B1 (béri­bé­ri) a été obser­vée dans les popu­la­tions qui mangent du riz blanc . Les riz étu­vés sont plus riches en vita­mines car le pro­cé­dé favo­rise la migra­tion des vita­mines et des sels miné­raux au cœur des grains.

L’histoire du riz dorée

En effet, aux années 2000, Ingo Potrykus de l’École poly­tech­nique fédé­rale de Zurich en suisse a fina­le­ment crée une nou­velle varié­té nom­mé Oryza sati­va en essayer de com­pen­ser le défi­cit en vita­mines A du riz en intro­dui­sant des gènes addi­tion­nels et juste après vers l’année 2005 cette ver­sion a été amé­lio­rée pour une conte­nance de jusqu’à 23 fois plus que la pre­mier ver­sion

Plus tard, en 2018, Golden Rice a reçu trois éva­lua­tions posi­tives suc­ces­sives en matière de sécu­ri­té ali­men­taire de la part d’organismes de régle­men­ta­tion de pre­mier plan : Food Standards Australia New Zealand (22 février 2018), Santé Canada (16 mars 2018) et la Food and Drug Administration des États-Unis (24 mai 2018).

Même si, le riz trans­gé­nique doré est pré­sen­té comme une solu­tion aux pro­blèmes de carence en vita­mine A, prin­ci­pa­le­ment dans les pays d’Asie du Sud et du Sud-Est comme le Bangladesh et les Philippines. Ce sont donc ces pays qui sont les prin­ci­paux mar­chés ciblés pour la culture et la vente du riz doré par l’Institut inter­na­tio­nal de recherche sur le riz (International Rice Research Institute, Irri). Sauf que ces pays n’ont pas encore auto­ri­sé la culture com­mer­ciale ou la vente du riz doré…[1 

sources :

[1Une pro­cé­dure d’autorisation est en cours aux Philippines pour l’utilisation directe du riz doré dans l’alimentation humaine et ani­male et pour la trans­for­ma­tion. La demande est pré­sen­tée de manière conjointe par l’Institut inter­na­tio­nal de recherche sur le riz et l’Institut phi­lip­pin de recherche sur le riz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *