l’ap­port nutri­tion­nel des insectes

La consom­ma­tion d’in­sectes comes­tibles ne consti­tue pas une pra­tique nou­velle. On trouve des traces de cette pra­tique depuis l’an­ti­qui­té. le phi­lo­sophe Aristote fai­sait déjà l’é­loge des nymphes de cigales en les décri­vant comme ayant une saveur exquise. Principalement en Europe, les insectes comes­tibles ins­pirent géné­ra­le­ment méfiance, peur et dégoût. Notre…

Continue rea­ding

Champignons et mycé­liums de nom­breuses voies de recherche pour les scien­ti­fiques

Les cham­pi­gnons sont par­tout dans notre vie, ils sont pré­sents sur toute notre pla­nète et repré­sentent 60 % de la bio­masse. Quand on parle de cham­pi­gnons, on pense com­mu­né­ment aux cham­pi­gnons des bois (comes­tibles ou pas), mais les moi­sis­sures qui trans­forment par exemple le sucre en alcool en font par­tie. D’autres…

Continue rea­ding

L’alimentation à base d’in­sectes est-elle viable dans le temps ?

La consom­ma­tion d’in­sectes par les hommes, est de plus en plus pré­sente dans la socié­té de nos jours. En effet elle est pré­sen­tée comme l’une des solu­tions pour lut­ter contre l’in­sé­cu­ri­té ali­men­taire, la famine, mais aus­si pour dimi­nuer l’im­pact envi­ron­ne­men­tal de nos éle­vages inten­sifs. C’est pour­quoi de nos jours, nous…

Continue rea­ding

Phosphore , une res­source bien­tôt en crise ?

I‑Qu’es-ce que le phos­phore ? Le phos­phore est un élé­ment chi­mique , on le retrouve le plus sou­vent dans l’en­vi­ron­ne­ment sous forme de phos­phate natu­relle. Ce même phos­phate est pré­sente sous la forme de mine­rais dans plu­sieurs pays (Etats Unis 28,1% Maroc 15,5% de la pro­duc­tion totale mon­dial). L’homme exploite ce…

Continue rea­ding

Dans quelle mesure l’ap­port nutri­tion­nel appor­té par les insectes est-il un avan­tage ?

La consom­ma­tion d’in­sectes est certes peu pra­ti­quée en France mais elle est pour­tant béné­fique à l’homme en plu­sieurs points. Tout d’a­bord, les insectes ont un apport pro­téique très inté­res­sant. La consom­ma­tion de 100 grammes de grillons serait 3 fois plus pro­téi­née que pour 100 g de bœuf. Certaines chairs d’in­sectes comme les four­mis, cri­quets…

Continue rea­ding