« Arôme Artificiel »-Fête de la Science 2016

Afficher l'image d'origine

Evènement natio­nal depuis 1991, la fête de la science s’est dérou­lé cette année, sur les deux cam­pus com­po­sant la fac d’Avignon (Agroparc et Sainte Marthe) avec au pro­gramme : des ate­liers scien­ti­fiques, théâ­trales et diverses confé­rences.

C’est dans ce cadre que s’est orga­ni­sé, ven­dre­di 14 octobre, l’atelier scien­ti­fique « Arôme Artificiel ». Coordonné par Mme Mora Soumille et Soulier Justine, le but était de regrou­per plu­sieurs expé­riences autour de la syn­thé­ti­sa­tion d’arôme ali­men­taire arti­fi­ciel. Les visi­teurs pou­vaient ain­si donc retrou­ver :

-L’extraction de l’arôme de banane par hydro­dis­til­la­tion. Les élèves avaient la pos­si­bi­li­té d’observer et de com­prendre le mon­tage de la dis­til­la­tion mais sur­tout de sen­tir l’arôme obte­nu pour ain­si le com­pa­rer à un arôme ali­men­taire conte­nu dans un bon­bon après dégus­ta­tion.15101878_1418883684819032_681438983_o

-L’atelier odeur. Un défi était lan­cé aux étu­diants d’associer dif­fé­rents arômes arti­fi­ciels pré­pa­rés aupa­ra­vant en labo­ra­toire aux sen­teurs de la rose, banane, jasmin,poire et lavande. Dans les tubes à essais se trou­vaient des esters obte­nus en mélan­geant l’acide étha­noïque avec dif­fé­rents alcools.

15065099_1418883761485691_1319179864_o

-La recris­tal­li­sa­tion de l’arôme de vanille. Sur cet ate­lier, était pré­sen­té un mon­tage clas­sique de chi­mie per­met­tant de recris­tal­li­ser l’arôme de vanille. Placé sous forme soluble dans un sol­vant chaud (la solu­bi­li­té aug­mente géné­ra­le­ment avec la tem­pé­ra­ture) puis tota­le­ment solu­bi­li­sé, la solu­tion a été refroi­die (jusqu’à sur­sa­tu­ra­tion) pour per­mettre la recris­tal­li­sa­tion du solide. Les élèves pou­vaient ensuite obser­vée au micro­scope la dif­fé­rence entre une sub­stance amorphe et une sub­stance cris­tal­li­sée.

15052061_1418881131485954_1317255424_o

-La cui­sine molé­cu­laire. Assuré par le CMI Production Alimentaire (TACNET Anthony,HURTADO Maxime), les par­ti­ci­pants ont pu assis­té à la soli­di­fi­ca­tion ins­tan­ta­née d’une goutte de sirop liquide mélan­gé à un géli­fiant (ici l’alginate de sodium) au contact d’un bain de chlo­rure. La bille de sirop ain­si for­mée conser­vait un cœur liquide tout en étant solide exté­rieu­re­ment (pro­prié­té spé­ci­fique de ce géli­fiant, l’alginate de sodium). Formant un » bon­bon » que les élèves pou­vaient alors mani­pu­ler pour prendre réel­le­ment conscience de cette « double tex­ture ». Ce pro­to­cole simple a per­mis à tous de s’investir dans l’atelier : la mani­pu­la­tion pour les plus petits et la com­pré­hen­sion de la com­plexa­tion des poly­sac­cha­rides pour les plus grands.

15065055_1418883488152385_427681345_o

De l’école pri­maire jusqu’au BTS, le fête de la science fût un vec­teur d’échanges entre étu­diants et d’ouverture aux sciences devant un public atten­tif et inté­res­sé, nous per­met­tant de tra­vailler dans de bonnes condi­tions et d’apprécier cette jour­née dédiée à la curio­si­té et la décou­verte scien­ti­fique.


15052195_1418883491485718_480371112_o

TACNET Anthony

HURTADO Maxime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *